Delanoë conforté, nous dit un sondage exclusif publié hier par le JDD. Dix ans après son élection, le maire de Paris obtient des scores de satisfaction impressionnants : 67% des sondés pensent que l’équipe municipale a « accompli un travail excellent ou bon. » Et 68% des personnes interrogées s’avouent « satisfaites » de leur maire (89% à gauche, 43% à droite). Passé ces quelques chiffres, on pourrait croire que le triomphe est total pour celui qui a bouté la Chiraquie hors de la capitale. A condition, toutefois, ne pas être plus curieux et donc de ne pas aller jeter un œil au « bilan de la municipalité par domaine d’action ». Là, en effet on découvre que la Mairie aurait particulièrement réussi dans trois domaines très importants : l’animation et la vie culturelle, l’embellissement de Paris et le rayonnement de Paris en France et à l’étranger.

En revanche, le bilan est majoritairement négatif sur les questions du logement, de la circulation et de la sécurité. En 10 ans, le prix du mètre carré dans la capitale a bondi de 146%, et le maire explique que « ce n’est pas de sa compétence », comme la question de la sécurité. Notons donc que la Mairie et sa machine de guerre administrative et financière sont donc là pour nous satisfaire à coup de Nuit blanche, de Printemps des poètes ou de Gaité Lyrique. Pour le reste, passez votre chemin.

En 2014, il conviendra donc de ne pas élire un nouveau maire, mais un animateur socio-cul grand format. A vous faire presque regretter que la réforme des collectivités locales ne soit pas allée jusqu’au bout en transformant les communes, qui donc ne peuvent rien faire, en centres de loisirs géants.

Lire la suite