Home Édition Abonné Pas de vacances pour M. Hulot

Pas de vacances pour M. Hulot

Manifeste pour une fin de la bobocratie

Pas de vacances pour M. Hulot
Nicolas Hulot nous invite à vivre de nouveaux "jours heureux" © ALLILI MOURAD/SIPA 00943685_000022

Qu’on en finisse avec la bien-pensance dont Nicolas Hulot est la tête de proue ! Un manifeste de François-Xavier Ajavon.


Comme il faut bien préparer, dès à présent, l’après de l’après-Covid, voici quelques suggestions qui ne mangent pas de pain pour vivre de nouveaux-nouveaux « Jours heureux », comme nous y a invité Nicolas Hulot pendant le confinement.

Le temps est venu de cesser d’accabler les soignants en applaudissant chaque soir à sa fenêtre au son de Heal the world de Michael Jackson. Ils ne vous ont rien fait.

Le temps est venu de ne plus sacrifier le présent au futur.

Le temps est venu d’en finir avec la religion de la pédale et le catéchisme du deux-roues. Les 4 x 4 aussi ont un petit cœur : laissez-les vivre !

Le temps est venu d’arrêter de donner des leçons de vivre-ensemble, alors que le chacun chez soi a fait ses preuves.

Le temps est venu de céder à la facilité. C’est plus simple.

Le temps est venu de réhabiliter le mensonge et la viande rouge.

Le temps est venu d’en finir avec les passionarias écologistes venues de pays douteux, comme la Suède, qui n’ont rien apporté de bien tangible à l’humanité.

Le temps est venu de créer du lien, comme dit Marcel, une connaissance qui pratique le sado-masochisme.

Le temps est venu de rire de la vie. Franchement : vous avez le sentiment qu’elle a un sens ?

Le temps est venu de mettre Adèle Haenel sur pause. Et de redécouvrir la divine Pauline Carton.

A lire aussi: Adèle Haenel: dessine-moi une victime

Le temps est venu de s’émanciper du dogme décroissant et de ses adorateurs qui pratiquent leur croyance sur des groupes Facebook auxquels ils accèdent sur iPhone.

Le temps est venu de poursuivre sévèrement les militantes féministes qui dégradent nos murs avec leurs slogans insipides pour affichage illégal.

Le temps est venu de valoriser prioritairement les métiers qui sont en première ligne dans la grande bataille de la Civilisation : les cavistes, les sommeliers, les voituriers, les danseuses de revue et les CRS.

Le temps est venu d’éduquer nos enfants à la vie sauvage et au combat de rue.

Le temps est venu de développer le tourisme spatial. Vue de la planète Mars, la Terre n’est pas touchante, mais un peu ridicule.

Le temps est venu d’avoir des ambitions révolutionnaires modestes, mais des chapeaux élégants.

Le temps est venu d’un Grenelle des Ségur.

Le temps est venu de mettre un terme à la start-up nation et d’en revenir à la métallurgie et l’industrie lourde.

Le temps est venu d’écrire un manifeste pour ceux qui ne croient pas aux manifestes.

Le temps est venu de redonner sa dignité à Nicolas Hulot en lui offrant une fonction sociale utile : animateur télé.

Juin 2020 – Causeur #80

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Autant en emporte le “Woke”
Next article La fausse opposition dont rêvait Macron

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération