Home Brèves Les tweets d’outre-tombe de Lionnel Luca


Les tweets d’outre-tombe de Lionnel Luca

« Quand un homme politique de droite meurt, l’hommage est toujours tempéré par ses échecs. Quand il est de gauche l’hommage est nord-coréen ! Normal ! »
C’est par un tweet rageur que Lionnel Luca a salué la dépouille de Pierre Mauroy, décédé vendredi dernier à l’âge de 84 ans. Suscitant aussitôt l’indignation grégaire de la tweetosphère. Un coup de semonce qui a retenti  au milieu d’un panégyrique digne des plus belles années de L‘Humanité : « C’était un homme de fidélité, fidélité à ses origines ouvrières, à sa région, à une cause, le socialisme, et à l’unité de la gauche » (François Hollande) « Un homme qui incarnait le progrès social » (Jean-Marc Ayrault). « Il était et restera un géant » (Martine Aubry). « Un grand serviteur de la France » (Alain Juppé). « Un homme exceptionnel d’une dimension historique » (Jean-Louis Borloo).
Certes, ces éloges funèbres ont été accompagnés par l’embarrassant  message de soutien de Florian Philippot et l’hommage de Jean-Luc Mélenchon à l’homme de la retraite à 60 ans. Mais rarement on avait vu une telle union nationale. Hommage de la Nation qui culminera aux Invalides mardi avec le Président de la République : une cérémonie « républicaine » qui lui évitera sans doute de se déplacer en la cathédrale de Lille pour ses funérailles religieuses.
Lionnel Luca avait peut être en tête le décès de Margareth Thatcher, homologue de Pierre Mauroy au début des années 80 et décédée il y a quelques semaines. Elle n’avait pas eu droit aux condoléances de circonstances de la part du regretté et sympathique maire honoraire de Lille : «  une fieffée conservatrice », « un grand Premier Ministre quoique conservatrice voire réactionnaire ». Le sénateur du Nord n’avait d’ailleurs pas été le seul à critiquer sans ménagement la mémoire de la première femme premier ministre du Royaume-Uni. Pour Valéry Giscard d’Estaing  « elle n’avait pas beaucoup de considération pour ses interlocuteurs » (on pourra lui retourner le compliment le jour venu…), « elle a causé bien des dégâts économiques et sociaux » (J-M. Ayrault) « le symbole de la politique qui affame les peuples » (Thierry Marchal-Beck, président des Jeunes Socialistes) et comme souvent la palme était revenu à l’inénarrable Jean-Luc Mélenchon rejoignant Joey Barton dans l’outrance: « Thatcher va découvrir en enfer ce qu’elle a fait aux mineurs ».
Lionnel Luca s‘est donc permis de rappeler aux socialistes et à ses amis de l’UMP que le bilan de Pierre Mauroy n’est pas complètement rose : « La sphère médiatico-socialo dans l’apologie funéraire de P.Mauroy, 1er ministre de 3 dévaluations qui ont spolié les salariés… Hémiplégie »
Et quelques minutes plus tard, une nouvelle salve : « La gauche qui critique J. Chirac et les emplois fictifs à Paris oublie la condamnation récente de P. Mauroy pour l’emploi fictif d’une élue. »
Pourtant le député des Alpes-Maritimes a fait preuve de retenue. Il aurait pu ajouter que, outre les pratiques clientélistes des socialistes du Nord, cet apparatchik de la SFIO, proche de Guy Mollet, a hérité de la mairie de Lille grâce à l’onction d’Augustin Laurent dont il a cumulé tous les mandats locaux. Qu’il a trahi Mitterrand pour Rocard au congrès de Metz en 1978 avant de trahir Rocard pour Mitterrand en 1980. Qu’en dépit de ses convictions « social-réformistes », il a fait voter la retraite à 60 ans, les 39h et les nationalisations en 1981 avant de prendre le tournant de la rigueur en 1983 et de démissionner devant les partisans de l’Ecole libre en 1984.
Les joutes politiques sont impitoyables, elles se poursuivent jusque dans la tombe. Le fondateur du comité parlementaire pour la liberté d’expression qui avait dénoncé en 2010 « le langage d’émasculés de ceux qui veulent se faire bien voir » est aussi un professeur d’Histoire. Il sait bien que la « concurrence mémorielle »  chère aux communicants politiques est un enjeu majeur du combat pour les idées. Et en cela, il faut croire que la gauche a encore beaucoup d’avance.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Georges Kiejman : Le problème des juges, c’est le narcissisme !
Next article Mauroy, héros rose pâle
est responsable des questions internationales à la fondation du Pont neuf.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération