Alipio, un Espagnol un peu baba cool et au demeurant fort sympathique, pense que la crise qui frappe si durement l’Espagne est l’occasion d’un retour à la terre et veut donc créer une « coopérative agricole autonome »[1. Cet exemple est tiré d’un reportage diffusé par Arte en début d’année (Tabea Tiesler, René Gorski et Robert Bohrer, « Espagne : des banques de temps communautaire »).]. Pour ce faire, il a réuni une petite équipe − composée notamment de Maria, une architecte au chômage et d’Alberto, un comptable qui a du temps libre − qui accepte de l’aider gratuitement à donner vie à son ambitieux projet. Quoique « gratuitement » n’est peut-être pas tout à fait le bon terme : Alipio paye les membres de sa petite équipe, mais il ne les paye pas en euros ; il les rémunère en temps. À noter qu’Alipio, Maria et Alberto ne sont pas de vieux amis ; ils se sont rencontrés récemment sur un site communautaire d’un genre nouveau : comunitats.org.

*Photo : epSos.de

Partager
Georges Kaplan
est libéral.