Pour Laborde, l’été, ce sont d’abord des héros hantant les départementales de notre « cher et vieux pays », s’envolant au plus dur des pentes de cols nommés Peyresourde, Aspin, Galibier ou encore  L’Alpe d’Huez. Le Tour de France a toujours passionné les écrivains – Jacques Perret, Roland Barthes, Curzio Malaparte,  Antoine Blondin, Louis Nucéra, entre autres − qui aiment les personnages de légende et les insoumis aux lois du temps. Les héros s’appellent aujourd’hui Wiggins, Contador, Valverde ou Evans.

Christian Laborde, Tour de France Nostalgie, éditions Hors-Collection, 2012, 126 pages, 24,90 €.

*Photo : Dave Lawrance Photography.