« L’étendue de la radicalisation de la communauté musulmane américaine et la réponse de cette communauté » Voilà l’intitulé, on ne peut plus explicit lyrics, d’une commission d’enquête du Congrès américain dont le Représentant républicain de Long Island, Peter King est le maître d’œuvre.

Que n’a-t-il pas fait là ! Ne savait-il pas que le simple fait de nommer un tel problème allait lui attirer les foudres des défenseurs patentés des droits de l’homme, avec leurs vocabulaire habituel, amalgames, stigmatisations, faire le lit de truc ou de machin, etc. Non, le simple fait de se poser la question est en soi un acte « raciste », voire “maccarthyste” selon certains.

Tant pis si la principale organisation représentative de la communauté musulmane aux Etats-Unis, CAIR (Council on American-Islamic Relations), est régulièrement accusée d’être une succursale du Hamas ; tant pis si Al-Qaïda essaye de recruter des jeunes Américains musulmans pour des attentats-suicides ; tant pis si l’attitude de la communauté musulmane au lendemain du 11 septembre fut plus que discrète…

C’est à ce même titre que les débats sur la laïcité et l’Islam font un tel tollé en France, à tel point que le recteur Dalil Boubakeur en demande l’annulation, et qu’en Belgique, ils sont implicitement proscrits, tandis qu’au Pays Bas, on assassine ceux qui en parlent…

Lire la suite