« Le plaisir sexuel est simplement divin » a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…


On savait sans lui que c’était agréable. Mais c’est encore mieux que nos étreintes soient bénies.

Le Souverain Pontife a l’œil à tout. Il s’occupe de nos âmes, de nos bonnes actions, de nos pêchés, des migrants et de la planète. Voilà maintenant qu’il se penche sur ce qui se passe dans nos lits.

Il vient de publier un livre de dialogue avec Carlo Petrini, un écrivain et gastronome connu (il est l’inventeur du « slow food »). Dans le compte-rendu, hélas trop succinct, qu’en fait Le Figaro, on découvre cette phrase : « Le plaisir culinaire est simplement divin ». On suppose – on suppose seulement – que suivent les recettes de l’osso bucco, des artichauts à la romaine et du foie de veau à la vénitienne. On doit bien manger au Vatican.

Mais sa Sainteté va plus loin : « le plaisir sexuel est simplement divin ». Et le pape précise : « le plaisir n’est ni chrétien, ni catholique mais vient de Dieu. Le plaisir sexuel rend beau l’amour et participe à la procréation ».

Il nous faut avoir ici une pensée émue pour les milliers de bigotes qui, choquées, ont pris aussitôt la fuite. Il est égale

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite