N’est-ce pas Jacques Chirac qui parlait autrefois de « bruit et [d’]odeurs » pour évoquer les difficultés de la coexistence culturelle ? Vous qui parliez de « liberté de l’esprit », ne faites-vous pas preuve d’un certain conformisme lorsque vous assimilez, comme toute la gauche, toute discussion sur l’islam et  l’immigration à une abominable droitisation ? Vous savez bien que ces questions préoccupent les gens !

Il ne s’agit évidemment pas de le nier, et je ne crois pas que toute discussion sur ces sujets soit mauvaise. Tout est affaire de tessiture : l’UMP de Jean-François Copé a une voix trop métallique pour les aborder. En France, la politique a quelque chose d’à la fois charnel et rassembleur. Pour autant, je ne suis ni béat ni naïf sur les questions d’autorité, d’immigration, de délinquance, ou d’éducation…

*Photo : FonDaPol.

Lire la suite