Entre l’Eurovision, les européennes et les menaces de guerre en Europe, devinez quel continent a retenu mon attention ce moi-ci. Si vous ne voyez vraiment pas, c’est que vous êtes encore plus nul en géographie que moi en économie − enfin, avant que je ne lise Piketty.

Et si jamais vous faites une surdose d’Europe, pas de problème ! Ici, on cause aussi pop et rock, marxisme et métaphysique, enfer, paradis, n’importe quoi. D’ailleurs, qu’importent les sujets ? L’essentiel, comme disait Nietzsche un de ses bons jours, c’est de « faire les choses avec le sérieux des enfants qui jouent ». Venez visiter mon parc !

La sonate de Garneau

Jeudi 1er mai / trois ans déjà que je bassine mes amis avec Chris Garneau. Je dois être mal entouré ; c’est tout juste si j’ai réussi à en traîner deux ou trois à ses concerts, alors même qu’ils vont secouer la tête devant n’importe quoi, de Wagner à Metallica.

Imaginez donc ma joie en découvrant aujourd’hui, à la « une » de Causeur.fr, un papier élogieux de Sébastien Bataille sur cet auteur-compositeur-interprète injustement méconnu. Mille fois d’accord avec l’auteur quand il fait l’éloge de Chris et de son nouvel album, Winter Games, « triste et majestueusement beau ». Moins convaincu en revanche quand il y voit « une volonté de faire plus accessible, plus ouvert au grand public ».

D’ailleurs, tu le dis toi-même avec tes mots, Sébastien : « L’objet souffre d’une trop grande linéarité. » En bon français, rien n’accroche l’oreille du vulgum pecus. À première ouïe, le CD paraît si plat qu’on n’y distingue guère une chanson d’une autre. Certes, il est loisible de le réécouter à tête reposée ; mais c’est pas comme ça qu’on fait un tube ! À vrai dire, des tubes en puissance, il y en avait plus dans les deux premiers albums de Chris − plus «baroques », comme tu dis et comme j’aime.

*Photo : Picture Perfect/REX/REX/SIPA. REX40326738_000006.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Basile de Koch
est chroniqueur des nuits parisiennes à "Voici" et du Basile de Koch est chroniqueur des nuits parisiennes à "Voici" et du PAF à "Valeurs actuelles". Il est aussi essayiste à 16h.
Lire la suite