Quantcast
Home Brèves Finkielkraut à la Bnf : plaisir d’amour ne dure plus qu’un soir


Finkielkraut à la Bnf : plaisir d’amour ne dure plus qu’un soir

Avis aux amateurs (et je crois qu’il en traine pas mal par ici) : c’est ce jeudi qu’aura lieu la dernière des quatre conférences consacrées au roman d’amour par Alain Finkielkraut.

Ceux qui n’étaient pas au courant de la tenue de ce cycle à la BnF n’ont plus que leurs yeux pour pleurer ; en effet, ils ont déjà loupé :
-Madame de Lafayette et La Princesse de Clèves
-Autour d’Ingmar Bergman (en particulier Les Meilleures Intentions)
-Autour de Philip Roth (en particulier Professeur de désir)

La dernière séance sera consacrée à son ami Milan Kundera, et en particulier à L’Insoutenable Légèreté de l’être. Est-il besoin d’en dire plus?

Informations pratiques : Jeudi 23 juin 2011, 
18h30-20h00, Petit auditorium. 
Entrée libre. Site 
François-Mitterrand, Quai François-Mauriac, Paris XIIIème


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Lauvergeon: cherchez l’erreur
Next article Arménie : une tragédie sans répit
Fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur. Journaliste, elle est chroniqueuse sur CNews, Sud Radio... Auparavant, Elisabeth Lévy a notamment collaboré à Marianne, au Figaro Magazine, à France Culture et aux émissions de télévision de Franz-Olivier Giesbert (France 2). Elle est l’auteur de plusieurs essais, dont le dernier "Les rien-pensants" (Cerf), est sorti en 2017.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération