Home Brèves Encore un grand écrivain français de moins


Encore un grand écrivain français de moins

La nouvelle vient de tomber : Edouard Limonov, lauréat par procuration du dernier prix Renaudot, renonce à sa deuxième nationalité (française). Oubliées les longues heures d’attente au service de l’immigration du ministère de l’Intérieur à Paris, les rendez-vous pénibles avec un ministre de la culture fanfaron en pleines années 1980 [1. Lire l’excellent Discours d’une grande gueule coiffée d’une casquette de prolo à ce sujet], l’histrion de Kharkov sera désormais russe à 100%.

Par « devoir moral » envers le peuple, nous explique-t-il. Car l’ancien leader postpunk du Parti National-Bolchévique devenu figure de proue de l’opposition – y compris démocratique- à Poutine, entend se présenter à l’élection présidentielle russe de 2012. Dans les prochains mois, il ne se consacrera donc plus qu’à cet ambitieux dessein et pare par avance toute accusation de double allégeance.

Si, dans l’histoire, la France perd l’un de ses trop rares écrivains authentiquement déjantés, le fringant sexagénaire, lui, en tirera probablement une nouvelle source d’inspiration pour une œuvre littéraire qui se confond avec sa vie de vaurien. A moins qu’Edouard Limonov n’ait carrément décidé de se lancer en politique, il y a une quinzaine d’années, pour sublimer par l’encre et le papier tous les déboires et les avanies de sa « carrière » mouvementée.

Espérons que cette fois-ci, Limonov n’aura pas à repasser par la case prison pour nous livrer un nouveau récit plein de feu et de fureur…


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Comment le changement a changé
Next article Terreurs allemandes, erreurs françaises
est journaliste.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération