Home Brèves Après le salafisme, le pastafarisme


Après le salafisme, le pastafarisme

On peut parfaitement être autrichien et avoir le sens de l’humour. Le jeune Niko Alm l’a prouvé. D’abord il a réussi son permis de conduire et nous le félicitons chaleureusement mais en plus, il est parvenu à faire figurer sur le précieux sésame une photo de lui chapeauté d’une passoire à pâtes. Blague de potache ? Pas tout à fait !

La réglementation en vigueur dans son pays concernant les couvre-chefs sur les photos officielles est très claire : les seuls couvre-chefs admis sur les photos de papiers officiels en Autriche sont ceux portés pour des raisons religieuses. Or, Niko Alm est un fidèle du très confidentiel – et pour cause ! – culte du « pastafarisme », c’est-à-dire “l’Eglise du Monstre en Spaghettis volants” qui prescrit à ses ouailles le port d’une passoire à pâtes sur la tête. Les autorités autrichiennes, emberlificotées dans leurs propres règlements respectueux des diversités l’ont obligé à passer un test psychologique pour prouver qu’il était suffisamment sain d’esprit pour conduire! Test réussi ! Niko Alm détient un permis de conduire le représentant avec sa chère passoire.

Et notre jeune farceur ne compte pas en rester là ! Trop heureux de retourner contre les autorités leurs contorsions politiquement correctes, il va prochainement leur réclamer que le pastafarisme soit reconnu comme une religion officielle !

Je crois que je vais me convertir !


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article L’horreur à Coët
Next article 10 films français oubliés

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération