Home Brèves Anticapitaliste mais monopoliste


Anticapitaliste mais monopoliste

Il va de soi que Michel Drucker a eu raison d’inviter Olivier Besancenot à “Vivement Dimanche”, et que ce dernier a eu raison d’y aller. Néanmoins, le porte-parole de la LCR aurait pu suggérer une autre date pour l’émission. Le dimanche du week-end de Pentecôte c’est, chaque année le grand jour d’Arlette Laguiller, celui durant lequel elle prononce son discours à la fête de LO, qui, pour une fois, est largement passée à la trappe dans les médias. Au vu des efforts déployés par la Ligue pour imposer son futur “Nouveau Parti Anticapitaliste” comme la seule offre politique crédible à gauche de la gauche, on a du mal à croire à une malheureuse coïncidence. Mais peut-être Olivier Besancenot – qu’on sait peu porté sur la théorie – a-t-il lu de façon un peu trop cursive les écrits de Gramsci sur l’”hégémonie culturelle” ?


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Ce n’est qu’un début
Next article Obama, candidat du passé ?
De l’Autonomie ouvrière à Jalons, en passant par l’Idiot International, la Lettre Ecarlate et la Fondation du 2-Mars, Marc Cohen a traîné dans quelques-unes des conjurations les plus aimables de ces dernières années. On le voit souvent au Flore.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération