Affaire Thévenoud : au pays du cynisme, les tricheurs sont rois

Affaire Thévenoud : au pays du cynisme, les tricheurs sont rois

thomas thevenoud fraude fiscale

Après avoir effectué de brillantes études dans une fabrique de bien-pensance et hanté les couloirs des cabinets, puis ceux de l’assemblée, Thomas Thévenoud arrive enfin sur le devant de la scène, à la faveur d’un coup de sang du Président et de son vaillant premier ministre. À lui la gloire et les honneurs, les ors et les médias… le pouvoir, le vrai, enfin !

Hélas pour notre prometteur jeune homme, dans ce pays à la défiance accrue, un souci d’exemplarité à conduit la majorité à laquelle il appartient à faire voter, à grand renfort de tapage médiatique, une loi pour lutter contre les fraudeurs en tous genres. Et ce, afin d’effacer le traumatisme Cahuzac qui reste dans toutes les mémoires et dans la sienne en particulier. Une belle leçon pour le personnel politique qui ne serait pas irréprochable comme l’est le chef de l’Etat. L’efficacité de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique n’est plus à démontrer donc, puisqu’elle a levé ce lièvre impressionnant.

Un peu tardivement certes, celui dont les postures intraitables vis-à-vis des tricheurs sont légion, s’est fait prendre la main dans le sac. Chez le contribuable lambda, la non-déclaration, logiquement suivie du non-règlement, s’appelle de la fraude. Mais faut vous dire, Monsieur, que chez ces gens-là, ce n’est pas de la triche, c’est de la négligence… Ou de la « désinvolture », comme l’a souligné Manuel Valls, qui s’en irrite.

C’est ainsi que l’on découvre que notre regretté secrétaire d’Etat, bien que mal connu, n’était pas si néophyte. Il s’était déjà illustré par ses propos vengeurs à l’égard des petits malins qui prétendent se soustraire à l’impôt. En vrac : avec le rapporteur du projet de loi contre la fraude fiscale, Yann Galut : « Faites repentance fiscale, parce-que le compte à rebours va s’enclencher ». Ou encore, en juin dernier, « La république  exemplaire, c’est quoi ?  Ce sont les ministres qui rendent public leur patrimoine… c’est le renforcement des sanctions pénales pour ceux qui fraudent ou qui ne remplissent pas leur devoir fiscal ».Enfin, au sujet de Cahuzac , en sa qualité de membre de la commission d’enquête parlementaire : « Je ne comprends pas ce sentiment d’impunité, tout finit par se savoir ».

Mais qu’importe ce faux pas: il veut rester à l’Assemblée ! Quelques semaines à l’ombre du Palais Bourbon effaceraient ce malheureux oubli. Or c’est là que l’affaire se complique pour notre serviteur. Non pas du point de vue légal : techniquement son retour à l’Assemblée ne pose aucun problème. En effet, si la brièveté de son passage au gouvernement ne remet pas en cause son indemnité de secrétaire d’Etat, elle lui permet, en outre de reprendre du service à l’Assemblée sans attendre le délai d’un mois supplémentaire imposé aux ministres qui restent en poste plus de 30 jours.

Non,  c’est en termes de morale, d’éthique, de déontologie et au nom de cette fameuse exemplarité – derrière laquelle courent nos politiques sans jamais parvenir à la rattraper- que cela coince… Tous azimuts, des voix s’élèvent contre son retour dès demain à l’assemblée. Jusque dans son propre camp, on prétend lui donner des leçons de savoir-vivre parlementaire, fût-ce au prix d’un siège -une législative partielle s’avèrerait compliquée pour le PS.

Mais qu’on se rassure pour notre distrait : même s’il devait, sous la pression de ses intègres confrères abandonner aussi son siège, tous les titres de gloire ne lui seraient pas ravis d’un coup. Il garderait alors celui du plus éphémère secrétaire d’Etat de la Ve République…

*Photo : Remy de la Mauviniere/AP/SIPA. AP21615418_000050.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Bernard-Henri Lévy chez Ruquier: où est passé le cosmopolitisme?
Next article Hollande : la diplomatie de la girouette
anime le blog http://2quoijmemêle.com/

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération