Le film Adolescentes de Sébastien Lifshitz est une touchante chronique documentaire au long cours.


Sébastien Lifshitz a filmé cinq ans de la vie d’Emma et Anaïs, deux amies inséparables malgré leurs différences économiques, sociales et culturelles. Le film suit leur parcours depuis leur 13 ans jusqu’à leur majorité. Cinq années se déroulant de la sortie de leur enfance à leur entrée dans le monde adulte. Un temps long que le cinéaste filme avec patience, un temps où leurs sentiments, leur amitié, leur vie scolaire, sont bousculés par des transformations majeures liées à leurs premiers amours, leurs désirs sexuels, leurs études et des évènements politiques marquants: l’attentat terroriste contre la rédaction de Charlie Hebdo en janvier 2015, la sauvagerie de l’attaque barbare au Bataclan en novembre 2015, l’élection présidentielle de mai 2017.

Avoir 13 ans à Brive-la-Gaillarde

Au fond tout semble opposer ces deux jeunes adolescentes et l’on ne sait pas quelles femmes elles deviendront après leurs 18 ans, au moment où leur chemin de vie les sépare. Qu’adviendra-t-il de leur amitié? Le film se termine sur ce douloureux sentiment de la perte de repères et des liens qui les laissent libres devant le monde, ses beautés et ses difficultés.

Sébastien Lifshitz livre un magnifique portrait des deux jeunes filles, une belle chronique de la jeunesse de la province française. Le film dresse en creux le portrait de la France de ces cinq dernières années. Tourné à Brive-la-Gaillarde, ce documentaire est une œuvre filmée dans un cinémascope lumineux et un sens aigu du cadrage et révèle la beauté physique et morale de ces deux très jeunes filles, Emma et Anaïs.

Le cinéaste pr

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Jacques Déniel
est directeur de cinéma.
Lire la suite