Quantcast
Home Édition Abonné En Vendée, l’étouffe-chrétienté


En Vendée, l’étouffe-chrétienté

La Fédération de la Libre-Pensée, ou l'indignation sélective

En Vendée, l’étouffe-chrétienté
©D.R.

La statue de Saint-Michel aux Sables-d’Olonne est la victime d’une indignation laïciste bien sélective…


La Vendée est encore une fois condamnée à l’apostasie par les croque-morts de l’histoire, désireux de transformer la France en un cimetière de souvenirs déchus.

Un jugement rendu le 16 décembre 2021 par le tribunal administratif de Nantes a enjoint Yannick Moreau, maire de la commune des Sables-d’Olonne, de procéder au retrait de la statue de Saint-Michel, sise sur une place publique. La requérante, la Fédération de Vendée de la libre pensée, « fondée sur la seule Raison, en dehors de tout dogme », prétend-elle, considère comme attentatoire à la loi de 1905 la présence de la statue litigieuse, initialement installée dans l’enceinte d’une école privée jusqu’à la destruction partielle de celle-ci, et exposée sur le domaine public depuis 2018.

Il convient de préciser que cette association zélée est issue d’un démembrement de la Fédération nationale de la libre pensée, dont l’idéologie n’est que l’ombre suintante d’un laïcisme cacochyme que seule une indignation ultra sélective parvient à ressusciter dès qu’une cloche sonne. Elle s’émeut aujourd’hui contre l’infâme visibilité d’une statue à la symbolique fondamentale pour l’histoire non seulement cultuelle, mais culturelle de la France. Mais en 2016, elle qualifiait de « totalitaires » les responsables politiques qui prétendaient interdire le port du « burkini » en zone balnéaire. L’été dernier, cette courageuse association éblouie par les lumières salvatrices de la Raison, a même eu l’indécence de blâmer pour « contradiction » avec la « liberté de conscience » les hommages du gouvernement témoignés à l’égard du père Maire, mort assassiné à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Voici donc des apôtres de la laïcité aveuglés par l’évangile des droits fondamentaux, qui partent en croisade contre le ciment de notre civilisation. Espérons que leur royaume sans racines ne sera jamais de ce monde.

Février 2022 - Causeur #98

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Pourquoi aime-t-on tant critiquer «La Nouvelle Vague»?
Next article Fabien Roussel ou comment éviter les baisers de la mort

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération