Home Culture Soif de vérité


Soif de vérité

Soif de vérité

bacchus caravage vin

« Les détracteurs accusent les vins naturels d’être déviants. Ils croient être blessants, ils sont flatteurs. Dans ce monde de perfection technologique simplifié, stérilisé et surveillé, c’est un honneur d’être déviant », écrivait Sébastien Lapaque, en 2006, dans son Petit Lapaque des vins de copains[1. Sébastien Lapaque, Le petit Lapaque des vins de copains, Actes Sud, Arles, réed. 2009, première ed. 2006, p. 19.].
Les auteurs de l’anti-guide Tronches de vin, le guide des vins qu’ont d’la gueule, entendent bien mériter cet honneur. Les vins qu’ils aiment détonnent, choquent, inquiètent. Ce ne sont pas des journalistes fréquentables, mais cinq blogueurs, bien connus dans le milieu du vin naturel : Olivier Grosjean (Blog d’Olif), Antonin Iommi-Amunategui (Vindicateur et No wine is innocent), Guillaume Nicolas-Brion (Du morgon dans les veines), Philippe Rapiteau (La Pipette aux 4 vins), Éva Robineau (Oenos). Ils ont parcouru la France et un peu plus (Suisse, Italie, Espagne, Liban, Chili) pour répertorier plus de cent vignerons rigoureux. Cet ambitieux projet a pu éclore grâce à l’audace d’un éditeur disparu quelques mois avant que le livre ne voie le jour. Il lui est élégamment dédié : « À Jean-Paul Rocher, homme libre, tronche de vin et éditeur qu’avait d’la gueule. »[access capability=”lire_inedits”]
On ne s’en étonnera pas, ces francs-tireurs ont des drôles de bouilles, des têtes à s’être trop souvent risqué sur le bizarre. Du reste, les vignerons dont ils dressent le portrait ont eux aussi des gueules pas possibles, des trombines de types pas nets qui te distillent en douce tout ce qui leur passe sous la main – mais sans le moindre adjuvant chimique. Leur vin doit être au plus proche du raisin, les vignes élevées en agriculture biologique voire biodynamique et la vinification la plus naturelle possible.
En dehors d’une scrupuleuse authenticité, il n’existe pas de définition précise du vin naturel. Certains parlent aussi de vin « vrai », ou de vin « vivant », deux qualificatifs essentiels pour comprendre l’approche des vignerons présentés dans cet ouvrage. Vrai, car non trafiqué ou biaisé par le collage, le filtrage et l’adjonction de levures exogènes, de soufre à outrance ou de sucre ; vivant, car les producteurs n’oublient pas que la vigne grandit au cœur d’une indispensable biodiversité.
Peu d’ouvrages contiennent autant d’occurrences de l’adjectif « vivant », ici appliqué au vin, à une démarche, un goût ou un terroir. Tout est affaire de rencontre, de partage, d’hommages, en somme de vie à l’échelle humaine. On l’aura compris, il s’agit de politique : « Ce vin ne répond pas seulement à la triste problématique de production/consommation. Il n’est pas le simple produit d’additions et de soustractions œnologiques. […] Il nous parle d’environnement et d’écologie […] mais il nous parle surtout d’une économie artisanale durable et affranchie. »[2. Antonin Iommi-Amunategui, Tronches de vin, Avant-propos, Les éditions de l’Épure, Paris, 2013, p. 9.]
Ce guide ne répertorie donc pas des vins selon leur région, leur couleur ou leur prix ; il présente des hommes. Chaque page offre une rencontre avec un producteur, une visite de son domaine, une dégustation de ses vins.
À la fin de l’ouvrage, on trouvera une liste des caves à boire et à manger où se procurer les jus de ces artisans. Ils sont à boire entre amis de toujours ou d’une nuit, ce soir ou dans dix ans. Ce sont des vins pour toute la vie. Et pour toutes les vies.[/access]

*Photo: Bacchus, Le Caravage

Juin 2013 #3

Article extrait du Magazine Causeur


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Dernières nouvelles de l’enfer
Next article La musique de film : un art majeur !
est étudiant en journalisme, il parle de gastronomie et de littérature sur son blog La rôtisserie des poètes : http://larotisseriedespoetes.wordpress.com/

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération