« Les détracteurs accusent les vins naturels d’être déviants. Ils croient être blessants, ils sont flatteurs. Dans ce monde de perfection technologique simplifié, stérilisé et surveillé, c’est un honneur d’être déviant », écrivait Sébastien Lapaque, en 2006, dans son Petit Lapaque des vins de copains[1. Sébastien Lapaque, Le petit Lapaque des vins de copains, Actes Sud, Arles, réed. 2009, première ed. 2006, p. 19.].
Les auteurs de l’anti-guide Tronches de vin, le guide des vins qu’ont d’la gueule, entendent bien mériter cet honneur. Les vins qu’ils aiment détonnent, choquent, inquiètent. Ce ne sont pas des journalistes fréquentables, mais cinq blogueurs, bien connus dans le milieu du vin naturel : Olivier Grosjean (Blog d’Olif), Antonin Iommi-Amunategui (Vindicateur et No wine is innocent), Guillaume Nicolas-Brion (Du morgon dans les veines), Philippe Rapiteau (La Pipette aux 4 vins), Éva Robineau (Oenos). Ils ont parcouru la France et un peu plus (Suisse, Italie, Espagne, Liban, Chili) pour répertorier plus de cent vignerons rigoureux. Cet ambitieux projet a pu éclore grâce à l’audace d’un éditeur disparu quelques mois avant que le livre ne voie le jour. Il lui est élégamment dédié : « À Jean-Paul Rocher, homme libre, tronche de vin et éditeur qu’avait d’la gueule. »

*Photo: Bacchus, Le Caravage

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
est étudiant en journalisme, il parle de gastronomie et est étudiant en journalisme, il parle de gastronomie et de littérature sur son blog La rôtisserie des poètes.
Lire la suite