L’Adieu à la nuit d’André Téchiné aborde frontalement la question de la radicalisation et du djihadisme en France. Loin du pathos larmoyant du cinéma français, le réalisateur évite de filmer les banlieues et fait mouche.


Nous sommes en 2015. Lui, c’est Alex (Kacey Mottet-Klein), un jeune homme qui prétend aller refaire sa vie au Canada. Elle, c’est Muriel (Catherine Deneuve) sa grand-mère qui découvre rapidement que son petit-fils s’est converti à l’islam et qu’embrigadé par Daech, il s’apprête en vérité à rejoindre la Syrie. À l’exception notable de Mon cher enfant, le film passé inaperçu de Mohamed Ben Attia, le

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mai 2019 - Causeur #68

Article extrait du Magazine Causeur

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Critique de cinéma
Lire la suite