C’est peut-être la première fois de ma vie que j’éclate de rire devant une vidéo pakistanaise. Postée sur Youtube en décembre Burka Women, la parodie du tube de Roy Orbison Pretty Women, est en train d’exploser les scores de pages vues. L’auteur, Saad Haroon, un comédien et animateur télé pakistanais, y chante son amour pour une femme « ninja », dont il admire, les orteils vernis. Et qui, tous les soirs, « rentre à la maison et flirte avec les rideaux de la salle à manger », et en VO c’est encore plus drôle.
Depuis plusieurs années, Saad Haroon fait rire les salles pakistanaises en Ourdou et en Anglais avec différents spectacles. Il va bientôt présenter le premier show de satire politique sur une télé locale.

Evidemment, au Pakistan où le blasphème est puni par la loi et où on ne compte pas une semaine sans attentat suicide, Saad Haroon a été menacé par les fondamentalistes. Du temps de Salman Rusdie, les barbus condamnaient à mort l’auteur pour un livre qu’il n’avaient pas lu. Là, on espère au moins qu’ils auront vu la vidéo avant de lancer leur fatwa…

Lire la suite