Le site du Nouvel Obs nous apprend cette semaine la découverte du cadavre du propriétaire d’une discothèque de Sanary-sur-Mer (Var), la tête trouée de cinq balles dans sa villa de Bandol. Le parquet de Toulon a bien entendu ouvert une enquête, alors qu’aucune thèse n’est écartée pour expliquer le meurtre, « selon une source proche du dossier ». On peut comprendre ces précautions de langage, mais un peu plus loin, le fin limier du journal rappelle qu’en décembre dernier, un autre commerçant, crépier sur le port de Bandol, avait été également abattu de cinq balles dans la tête. Ne voulant pas tirer lui-même de conclusions hâtives sur les causes de sa mort, il affirme que « la thèse de l’assassinat avait été retenue par les policiers ». Il ne reste plus qu’à espérer que l’autopsie confirmera le décès.

Lire la suite