Accueil Culture Quand tout commence au moment de l’arrêt cardiaque

Quand tout commence au moment de l’arrêt cardiaque

«Playground» de Lars Kepler


Quand tout commence au moment de l’arrêt cardiaque
Fumerie d'opium en Chine, 1880. Wikipedia.

 Les polars et thrillers venus du froid seraient souvent des lectures palpitantes. Playground ne déroge pas à cette règle. Son auteur, Lars Kepler est le pseudonyme du couple d’écrivains Alexander et Alexandra Ahndoril, connus pour leur série de romans noirs publiée chez le même éditeur et mettant en scène l’inspectrice Joona Linna. Avec Playground, Alexander et Alexandra Ahndoril alias Lars Kepler laissent leur inspectrice préférée de côté au profit de leur premier stand alone thriller. À celui des lecteurs de Playground, surtout.


Guerres des Balkans

Playground débute comme un thriller ancré dans le réel contemporain récent. Le lieutenant Jasmine Pascal-Anderson, beau portrait d’héroïne féminine qui fait un peu penser, de par son caractère affirmé, à « Starbuck » Thrace dans la série BattleStar Galactica, est en mission pour l’OTAN dans le nord du Kosovo. L’action démarre dans le cadre des guerres dites des Balkans, au moment de l’effondrement de l’ex-Yougoslavie, dans les années 90 du 20e siècle. Ce n’est qu’un point de départ, l’endroit où Jasmine Pascal-Anderson est grièvement blessée.

Plongée dans nos pires angoisses

Cette blessure est le véritable commencement du thriller. On plonge dans nos pires angoisses, issues de l’enfance. Quand la mort rôdait près de nous, à l’heure de l’extinction des feux familiaux. Et au-delà de cette mort qui rôde. Car Playground n’est pas seulement un thriller. L’essentiel de l’histoire conduit Jasmine et son fils dans ce qui semble être de prime abord un rêve, ce port chinois et toute la mythologie autour de la mort qui va avec, entre franchissement de mers ou de fleuves. La frontière dont on ne revient théoriquement pas. Une mythologie mâtinée de triades terrifiantes, de juges malhonnêtes, de héros et d’assassins prêts à tout pour…

Quand Bob Morane rencontre Hunger games

L’au-delà de la mort et son atmosphère chinoise, qu’ils soient vrais ou simplement imaginés par Jasmine, donnent le ton de ce roman entraînant, un ton qui n’est pas sans rappeler des ambiances à la Bob Morane, mêlées d’Hunger games. Car il y a un théâtre des horreurs et des spectateurs assoiffés de violence ici. Comme dans ce film. Au fond, Playground tient tout autant du thriller surnaturel et d’anticipation que du roman d’aventures en terres de surnaturel. Et même de fantastique.

Des questions autour de la mort

Une réussite, non pas dans le genre mais dans les genres, en somme. Le couple d’écrivains Lars Kepler réussit ainsi une gageure et pose des questions profondes au sujet de la mort. À celui de la place que nous occupons en tant que lecteurs ou… spectateurs, aussi. Troublant. Un roman passionnant dont les angoisses, le ton et le propos ne quittent pas son lecteur de sitôt. On attend avec gourmandise une éventuelle adaptation cinématographique, tant l’écriture et l’histoire de ce roman s’y prêteraient d’évidence, entre Stockholm, la Chine de Bob Morane et le Playground.

Playground

Price: 23,00 €

40 used & new available from 1,85 €



Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !

Article précédent Rastignac à La Baule
Article suivant Mes haïkus visuels: art brut, Japon, chic parisien…
Matthieu Baumier est l'auteur d’essais (<em>L’anti traité d’athéologie,</em> Presses de la Renaissance, 2005 ; <em>La démocratie totalitaire. Penser la modernité post-démocratique,</em> Presses de la Renaissance, 2007 ; <em>Vincent de Paul,</em> Pygmalion-Flammarion, 2008) et de romans (<em>Les apôtres du néant,</em> Flammarion, 2002 ; <em>Le Manuscrit Louise B,</em> Les Belles Lettres, 2005). Il collabore à <em>La Revue des Deux Mondes.</em>

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération