Il n’est plus l’homme qui murmure à l’oreille de sa fille. Il lui a confié l’œuvre de sa vie, le Front national, et voilà qu’elle écoute quasi exclusivement un blanc-bec comptant à peine six ans de parti. Une sorte d’étranger, un chevènementiste ! Pas vraiment un « patriote », bien plutôt un « marxiste » ! Depuis des mois et des mois, Jean-Marie Le Pen demandait que les bureaux politiques et exécutifs du FN redeviennent des vrais lieux de discussion politique, pas de mornes réunions administratives. Il voulait peser encore, empêcher que l’homme qui l’a supplanté, Florian Philippot, ne convainque sa fille Marine d’achever de transformer l’ADN de son cher Front.
De la longue interview qu’il a accordée à Rivarol, les commentateurs ont surtout retenu les habituelles sorties oiseuses de Jean-Marie Le Pen, sa défense du maréchal Pétain, ou la mise en cause de la francité de Manuel Valls. Mais Le Pen tenait surtout à rappeler la ligne originelle du Front : « Je m’honore d’avoir rétabli l’honneur d’être de droite », souligne-t-il ainsi de manière redondante, prônant « l’exaltation de la libre entreprise ». Tout le contraire de la ligne ni-droite-ni gauche tricotée par Florian Philippot, une ligne colbertiste qui va jusqu’à exiger le retour de la retraite à 60 ans. « Ridicule », selon le patriarche.
« C’est plus fort que lui, il veut me tuer » : cette réaction de Marine Le Pen devant un proche est profondément juste. Son père récuse ce nouveau Front dans le miroir duquel il ne se reconnaît plus. Un ancien compagnon de route de Le Pen avance : « C’est le propre des narcissiques : quand ils ne contrôlent plus, ils cassent. Le fondateur est désormais dans une pulsion de destruction. »

*Photo : NICOLAS MESSYASZ/SIPA. 00711825_000002.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Hervé Algalarrondo
est journaliste et essayiste.Auteur des Beaufs de gauche et de La Gauche et la préférence immigrée.
Lire la suite