Home Société Le Loiret a les boules


Le Loiret a les boules

Ouille ouille ouille j'ai mal aux...

Le Loiret a les boules
Photo : D.R.

A Orléans, le collectif Thomas Bouloù propose de fabriquer soi-même ses slips contraceptifs. A défaut de stériliser d’urgence tous les hommes français, c’est une idée…


La presse quotidienne régionale s’apparente parfois à un mélange entre Slate et « Groland ». Ainsi de ce très sérieux article de La République du Centre consacré au « slip contraceptif promu par le planning familial du Loiret ». Nous offrant un reportage « embedded » qui pourrait valoir à son auteur le prix Pulitzer, La République du Centre est allée à la rencontre des participants à l’atelier de couture de « slip thermique » (« remonte couilles » en breton) du collectif Thomas Bouloù qui se tenait le jeudi 20 juin dernier au Centre régional d’information jeunesse de cette bonne ville d’Orléans, où les pucelles ne sont plus légion.

A lire aussi : Lolita cherche “sugar daddy” (radins s’abstenir)

À l’initiative du collectif, les hommes étaient invités à s’interroger sur le partage de leur « responsabilité contraceptive avec les femmes ». Plusieurs solutions s’offraient à eux. Soit des piqûres d’hormones validées par l’Organisation mondiale de la santé, bloquant la production de spermatozoïdes grâce à une injection hebdomadaire intramusculaire d’un dérivé de la testostérone. Soit, une méthode encore plus radicale et définitive : la vasectomie. « Un gros tabou en France où seuls 0,8 % des hommes y ont recours contre 20 % au Canada », constatait Erwan, membre du collectif Thomas Bouloù.

Pour les plus frileux, hésitant encore à se faire émasculer à la pince à épiler, Thomas Bouloù propose aussi des slips contraceptifs à fabriquer soi-même, que ses inventeurs présentent ainsi : « Il s’agit de créer un trou à l’avant du slip et d’y glisser – très délicatement sous peine de torsion très douloureuse – la verge et le scrotum. Les testicules, eux, sont remontés manuellement à l’entrée des cavités inguinales. »

Avec un taux de reproduction en Europe d’à peine 1,2 enfant par femme, l’urgence est sans doute de stériliser au plus vite les hommes français. Pour sauver la planète, mettez vos bijoux de famille au chaud !

Été 2019 - Causeur #70

Article extrait du Magazine Causeur


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Habte Araya, le tueur de Francfort jadis présenté comme un migrant modèle
Next article Jean-Pierre Marielle, ce bavard extralucide
Gabriel Robin est journaliste rédacteur en chef des pages société de L'Incorrect et essayiste ("Le Non Du Peuple", éditions du Cerf 2019). Il a été collaborateur politique

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération