Elles sont belles mes valeurs, elles sont fraîches ! On croit généralement qu’une campagne électorale est l’occasion d’une confrontation entre programmes, le moment où les principales forces politiques tentent de convaincre les citoyens que leurs solutions seront plus efficaces que celles des autres. Cette conception pragmatique de la politique n’est pas très glamour, pour ne pas dire ennuyeuse à périr. Certes, pas mal de peuples s’en contentent, mais, sans vouloir offenser personne, ce genre « démocratie apaisée » est un peu trop normal pour nous. Or, si nous avons élu le seul candidat qui se prétendait « normal », c’est que justement, pour un Français, cette normalité supposée est extraordinaire. Après tout, nous n’avons pas inventé les droits de l’homme et coupé la tête à notre roi pour nous empailler à coups de calculette sur la meilleure façon de réduire le découvert national.

Lire la suite