Représentés devant leur baraque (la maison blanche à l’arrière-plan), John et Rebecca Smith sont les fondateurs du mouvement gothique américain. Comme tous les autres wasp du comté de Hancock (Kentucky), John Smith s’habillait en noir. Sauf que lui c’était par esprit de résistance, comme en témoigne la fourche qu’il tient crânement de sa main gauche afin de protester contre la politique désastreuse du président Hoover. Fidèle à son slogan révolutionnaire (win the yes need the no to win against the no), John Smith inventa également le ketchup, le pop-corn, les pinups, le chewing-gum, le technicolor, le penis enlarger, la bombe A, le french kiss et les donuts. Bref, John Smith redonna un sens au rêve américain et un avenir au monde libre.

Grant Wood, American gothic, 1930. Huile sur toile conservée à l’Institut of arts de Chicago. Prochaine exposition début janvier à Washington avant tournée mondiale près de chez vous.

Lire la suite