Si l’idée de gauche a encore un intérêt, c’est de définir le mouvement d’émancipation qui promeut l’égale liberté de tous. Mais on dirait que, pour certaines forces de gauche, cet idéal d’émancipation peut aujourd’hui se dispenser de critiquer les prétentions politiques de la religion, voire les exploiter. Faire de l’agit-prop en mobilisant les tendances théologico-politiques de notre temps est plus facile que traiter la question sociale (pour la gauche sociale-libérale) ou travailler sérieusement à rompre avec le capitalisme (cas d’une gauche ultra). En acceptant ces revendications religieuses, qui sont des produits culturels du capitalisme tardif, ces gauches anti-laïques sont faussement subversives et peut-être dangereuses. Cette hypothèse se vérifie aussi bien en Orient, comme le montre l’expérience irano-libanaise, qu’en Occident.

*Photo : http://oforchristsakes.wordpress.com

Lire la suite