Les Chinois ont tout inventé, même le pire. A commencer par l’écriture inclusive. Mais si !


À Pékin, on affirme volontiers que les Chinois ont tout inventé, les Occidentaux n’étant que des imitateurs et des spoliateurs de la civilisation chinoise. Il ne fait en effet guère de doute que les quatre « grandes inventions » célébrées par le régime, la boussole, le papier, l’imprimerie et la poudre à canon, trouvent leur origine en Chine.

« Rectifier les noms »

Il est aussi une invention postmoderne que nous devons incontestablement à la Chine : l’écriture inclusive. Les lecteurs du sinologue Léon Vandermeersch le savent : l’écriture préférée des néoféministes fâchés avec la grammaire procède implicitement de la même doctrine que celle de Confucius qui estimait que la première tâche du prince devait être de « rectifier les noms ».

A lire aussi: L’écriture inclusive ne marchera pas (non plus) chez les chimpanzés

C’est d’ailleurs ce qu’a fait le Parti communiste lorsqu’il est arrivé au pouvoir il y a soixante-dix ans, en modifiant les

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Avril 2019 – Causeur #67

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite