Quantcast
Home Brèves Banderole anti-Ch’ti : c’était du Desproges !


Banderole anti-Ch’ti : c’était du Desproges !

Sans me vanter, il y a des matins où on est bien inspiré de lire La Voix du Nord ; c’est dans les pages de ce quotidien régional basé à Lille que votre attentif serviteur a pu se délecter du savoureux compte-rendu d’audience du procès des supporters footeux déficients du PSG et de leur fameuse banderole: « Pédophiles, chômeurs, consanguins, bienvenue chez les Ch’tis ! ».

On se souvient de la furieuse vague d’indignation qui a traversé le pays peu après ce scandale. On exigeait la peau de ces supporters de mauvais goût ! On voulait la tête des responsables ! On trépignait, on faisait de petits bons ! On éructait de dégoût… Car oui, comment être aussi stupides si peu de temps après l’affaire d’Outreau, et le blockbuster de Dany Boon ?

Le journal nordiste nous apprend finalement que les supporters parisiens voulaient – en réalité – simplement rigoler, et « faire du Desproges »… rien que ça !

Paraphrasons joyeusement, pour terminer, un maître-poète de la poésie bistrotière et de la grâce langagière populo : « Le problème avec les hooligans c’est que ça ose tout ! C’est même à ça qu’on les reconnaît…».

Etonnant, non ?


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Le nom des gens, comédie romantico-citoyenne
Next article Jean Parvulesco, l’inconnu séditieux
Il est l’auteur de L’eugénisme de Platon (L’Harmattan, 2002) et a participé à l’écriture du "Dictionnaire Molière" (à paraître - collection Bouquin) ainsi qu’à un ouvrage collectif consacré à Philippe Muray.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération