Quantcast
Home Brèves Ayrault s’est-il mis “minable” en décorant Tsonga ?


Ayrault s’est-il mis “minable” en décorant Tsonga ?

La promotion des médaillés du 1er janvier de cette nouvelle année nous a réservé une jolie surprise. Ce n’est pas l’Ordre national de la Légion d’honneur qui a retenu notre attention mais celui, tout aussi national, du Mérite. On y a en effet découvert le tennisman Jo-Wilfried Tsonga, qui serait ainsi récompensé pour son autre médaille, obtenue à Londres l’été dernier aux Jeux Olympiques.

Il semble évident que cette promotion n’ait pas été visée à Matignon. On ne peut en effet pas imaginer une seule seconde que Jean-Marc Ayrault, qui a fait de l’émigration fiscale un cheval de bataille et avait, à ce titre, interpellé Gérard Depardieu et son “comportement minable”, ne puisse accepter que Tsonga reçoive ainsi les honneurs de la République. Car Tsonga n’a pas attendu la fameuse taxe à 75% -laquelle, d’ailleurs, n’existe plus- pour prendre le chemin de la Suisse. Il l’a fait aussitôt ses premiers gros gains sur le circuit international de la petite balle jaune ; ce qui ne l’empêchait d’ailleurs pas de donner, à l’occasion des leçons de solidarité nationale à la Fédération Française de Tennis comme nous l’avions expliqué ici en mai 2010.

On a beau avoir regretté aussi le départ de Depardieu pour la Belgique, on ne peut que constater que, de son point de vue, l’acteur a été beaucoup plus patient que Tsonga. Ce dernier n’est d’ailleurs pas le seul tennisman français à apprécier les montagnes suisses au point d’y fixer sa résidence. On renverra volontiers, à cet égard,  à une émission d’Action discrète. En attendant, je vouerai reconnaissance éternelle au premier journaliste qui interrogera le Premier Ministre : “Dans l’échelle du minable, comment situez-vous le comportement de Jo-Wilfried Tsonga, lequel sera pourtant décoré par votre gouvernement, de l’ordre national du mérite ?”


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Euthanasie : laisser venir la mort n’est pas la provoquer
Next article La légende noire de Le Pen est sacrée

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération