En Afrique du Sud, l’été a été très chaud et mouvementé. Cinq mois après le vote du Parlement qui a ouvert la voie à l’expropriation des terres de fermiers blancs s’est nouée une alliance historique entre Zoulous et Afrikaners. Le roi zoulou Goodwill Zwelithini, représentant la première ethnie du pays, a en effet convié en son palais une délégation du mouvement AfriForum, dirigé par Kallie Kriel, du syndicat Solidarité, de Flip Buys, et de la Fédération des organisations culturelles afrikaans, présidée par Daniel Goosen, pour signer un accord de « coopération positive basée sur le respect mutuel et de reconnaissance ».

Mandela avait fait un rêve

But de la manœuvre ? Faire front commun contre le gouvernement ANC, quitte à ressusciter l’alliance qu’avaient scellée l’extrême droite blanche et les Zoulous peu avant la chute du régime d’apartheid pour préserver leurs intérêts agraires communs. Avant de se saborder, l’ancien régime avait ainsi fait un cadeau empoiso

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Septembre 2018 - Causeur #60

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite