On apprend que l’ancien président de la République Valéry Giscard d’Estaing est visé par une enquête du Parquet de Paris, lequel examine la plainte d’une Allemande qui l’accuse de lui avoir touché les fesses! L’ancien président sera-t-il la prochaine proie des néo féministes?


Je n’ai jamais vécu sous la présidence de Giscard. Je suis né quelques mois après le début de l’ère Mitterrand, je suis un pur produit de la génération Mitterrand. Je n’ai jamais rencontré d’esprits vraiment nostalgiques de la présidence de Giscard. Mon père se plaît parfois à rappeler que le droit à l’IVG et le droit de vote abaissé à 18 ans datent de sa présidence. Il n’est pourtant pas un Giscardien convaincu, je crois qu’il dit cela surtout pour agacer ma mère. Je ne sais pas ce qu’a valu Giscard en tant que président de la République, les seules fois où je l’ai vu à la télé, il m’a toujours paru très prétentieux, peut-être a-t-il ses raisons, peut-être que non, il me semble que son nom reste surtout associé au regroupement familial. 

À ce sujet, il a confié au journaliste Éric Roussel, qui a eu l’honneur de l’écouter vingt heures d’affilées, que cette « idée en soi juste est généreuse […] a été mal appliquée », il semble le regretter, il ne s’en vante pas, en tous cas. 

Valéry l’amoureux de ces dames

En revanche, il semble se vanter d’avoir été un insatiable coureur de jupons. La revue Gala m’a appris qu’il s’en vante dans ses mémoires Le Pouvoir et la vie, que je n’ai pas encore entamées. 

A lire aussi: Les Anglais laissent tomber le T

Or, depuis une semaine, une journaliste allemande de 37 ans accuse donc notre ancien président de lui avoir, tenez-vous bien, touché les fesses à plusieurs reprises fin 2018, après une interview pour la chaîne allemande WDR. Précisons qu’au moment des faits supposés, Giscard était âgé de 92 a

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite