Une majorité de Russes s’obstine à désapprouver l’idée de mariage homosexuel


Les associations pro-LGBT ne cessent de nous le rabâcher : la Russie serait désespérément homophobe. Du moins pas assez « gay-friendly » pour complaire aux standards occidentaux.

« Parent un et parent deux », pas le truc des Russes

Et la réforme constitutionnelle récemment votée par les députés de la Douma n’arrange rien. Comme l’avait annoncé le président Vladimir Poutine dans son discours à la nation du 15 janvier, la Constitution définit désormais le mariage comme « une union entre un homme et une femme ». D’après la députée Russie unie (pro-Poutine) Olga Batalina, cet amendement prémunit la Fédération russe contre le mariage gay, l’homoparentalité et l’usage de formules aussi absurdes que « parent un et parent

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mars 2020 - Causeur #77

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite