Pascal Lamy, le patron (socialiste et français) de l’OMC a le sens du débat. « Je ne connais aucun protectionnisme qui ne porte une dose de xénophobie et de nationalisme. C’est sur le « plus jamais ça » d’après-guerre que s’est bâti le système actuel », a-t-il déclaré dans Libération le 21 mai (), alors même que de nombreux économistes prônent aujourd’hui un certain protectionnisme européen. Les salauds ! (On attend qu’il fasse part de ses observations aux Etats-Unis et à la Chine qui en connaissent un rayon en matières de barrières commerciales). En clair, si vous pensez que l’Europe pourrait (ne serait-ce qu’en appliquant ses propres règles) protéger son marché intérieur, et accessoirement, ses habitants les plus vulnérables, c’est que vous êtes un foutu raciste. Si vous pensez qu’il faut encourager le Tiers Monde à se doter de lois sociales, vous êtes un xénophobe. C’est bien connu : on commence par s’énerver contre l’invasion des T shirts chinois (ou des téléviseurs chinois, ou des chaussures chinoises) et on finit par dénoncer le péril jaune. C’est bien connu.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Elisabeth Lévy
est fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur.
Lire la suite