Vincent Peillon face aux profs de prépa

Vincent Peillon veut-il en finir avec les classes préparatoires ? Fin novembre, il annonçait que les décharges dont bénéficient certains de leurs 6500 professeurs, payés en moyenne  4800 euros par mois, seraient supprimées, les économies ainsi réalisées, 20 à 30 millions d’euros selon Le Monde, devant être affectées aux enseignants des ZEP. Il a suffit d’une journée de  grève, le 9 décembre, pour que le projet soit abandonné. Malgré cette reculade tactique, ce projet était-il symptomatique d’une idéologie qui assimile l’excellence à un privilège ?

Alain Finkielkraut. Marie-Claude Blais a opportunément sorti de l’oubli Charles Renouvier, le philosophe de la République naissante. Renouvier dénonçait la tendance de la bourgeoisie à usurper pour ses enfants des places qui devaient être réservées aux meilleurs, toutes origines confondues.

*Photo: MEUNIER AURELIEN/SIPA.00671094_000028.

Lire la suite