La chaîne d’information continue France 24 (Baroukh HaChem, béni soit son nom) a retransmis en direct et en intégralité, vendredi soir 16 septembre le discours de Mahmoud Abbas (« Au nom d’Allah tout-puissant et miséricordieux »), relatif à l’annonce de sa demande de reconnaissance par l’ONU d’un Etat palestinien.

Prononcée en arabe, langue maternelle du président de l’Autorité palestinienne, cette intervention très attendue a fait l’objet d’une traduction simultanée par une collaboratrice de France 24, dont il faut saluer la performance, car l’exercice n’était pas facile.

Cela nous a permis d’entendre quelques propos qui n’ont, à ma connaissance, pas été repris par les grands médias, qui se sont concentrés, et c’est bien naturel, sur le cœur du message de Mahmoud Abbas : « On va à l’ONU, et qui vivra verra ! ».

Ces propos, les voici[1. Selon la traductrice de France 24, le texte officiel étant, vendredi soir, introuvable sur le web]: « Les occupants (i.e. les Israéliens) ont élevé des chiens pour nous attaquer et des porcs pour déraciner nos arbres ! ». Il est fort possible que, dans l’une ou l’autre des implantations juives en Cisjordanie, quelques molosses veillent le long des grillages à prévenir toute intrusion.

Mais prétendre que des porcs aient été introduits dans ces communautés tenues d’une main de fer par des rabbins implacables relève de la propagande style Goebbels : plus c’est gros, plus ça passe. Et si vous me trouvez un cochon capable de déraciner des arbres, je suis preneur : j’ai quelque vieilles souches qui encombrent mon jardin.

Lire la suite