Quantcast
Home Brèves My Taylor is dead (et mon Capelovici aussi)


My Taylor is dead (et mon Capelovici aussi)

Les temps sont durs, faut pas gâcher. Aussi quand l’ami Miclo m’a suggéré et pour tout dire offert l’excellent titre « My Taylor is dead », au cas ou je ferais une brève sur le décès d’icelle, hier à 79 ans, je me suis senti obligé de la faire cette brève, ne serait-ce que pour sauver le titre.

Sauf que Liz Taylor n’étant ni Bette Davis, ni Audrey Hepburn, ni Greta Garbo, ni Frances McDormand, ni Joan Crawford, ni Gena Rowlands, ni Melanie Griffith, ni Sigourney Weaver ni Jodie Foster ni aucune autre des centaines d’actrices hollywoodiennes que j’adore, et bien je n’ai pas grand chose à en dire.

Allons y tout net : en vrai je n’ai carrément rien à dire sur Liz Taylor, ses yeux violets, ses scènes de ménage[1. Ne le répétez pas, mais j’ai quand même adoré leur Mégère apprivoisée] avec Richard Burton, son Michael Jackson de compagnie, sa Virginia Woolf à faire peur ou sa chatte sur un toit brûlant…

En revanche, je suis très très touché, et attristé par la mort, dimanche dernier, à 88 ans de Maître Capello. Ce type avait la classe mondiale, et si un jour le service le service public nous propose une émission de divertissement du niveau du Francophonissime[2. Spécial dédicace à Robert Rocca, Paule Herreman, Maurice Biraud, Anne-Marie Carrière, Jean Valton et Michel Dénériaz], alors je renoncerai peut-être à prendre ma retraite à Miami Beach, La Havane ou Nathanya


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Le Hamas au secours de Damas
Next article L’hédoniste sécuritaire c’est moi
De l’Autonomie ouvrière à Jalons, en passant par l’Idiot International, la Lettre Ecarlate et la Fondation du 2-Mars, Marc Cohen a traîné dans quelques-unes des conjurations les plus aimables de ces dernières années. On le voit souvent au Flore.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération