A l’orée du week-end de Pentecôte, Le Parisien annonçait hier dans une brève de son édition de Paris intra-muros que « les randonneurs de Saint-Jacques ont rendez-vous à Châtelet ». La rando en question regroupe effectivement un nombre impressionnant de sac à dos et de chaussures de marche, mais aussi quelques croix par-ci par-là : c’est le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, qui rassemble tous les ans plus de 100 000 marcheurs, plus ou moins fervents certes, mais de là à rebaptiser les pèlerins du nom de « randonneurs », c’est ce qu’on peut appeler une grosse coquille.

Lire la suite