Comment peut-on envoyer des mails à sa maîtresse quand on est chef de la CIA ? Les journalistes s’étonnent de l’inconséquence érotique du général David Petraeus, ex-patron de la CIA, ex-chef des troupes américaines en Irak, démissionné en novembre pour cause de scandale conjugal. Entendons-nous bien : la question ne porte pas sur l’adultère (aucun journaliste en France ne voudrait passer pour un bigot), mais sur le principe du secret que le chef de la CIA aurait tout de même pu respecter. Tromper sa femme, passe encore, mais exposer cette aventure à une tierce personne possiblement malveillante, est-ce que ce n’est pas le comble de l’imprudence ? Comment ce héros américain a-t-il pu commettre une telle bourde, même érotique ?

La réponse est très simple : on fait toujours l’amour à trois.

*Photo : Rep. Virginia Foxx.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
David di Nota
est écrivain. Dernier ouvrage paru : "Ta femme me est écrivain. Dernier ouvrage paru : "Ta femme me trompe" (Gallimard, 2013).
Lire la suite