Home Brèves Buzzons, buzzons nos joyeux compagnons


Buzzons, buzzons nos joyeux compagnons

Les plumes de Causeur seront à l’honneur pour la rentrée de septembre. On y reviendra mais sachez d’ores et déjà qu’un roman de Benoît Duteurtre est prévu fin août chez Fayard. A nous deux Paris ! poursuivra sa veine « roman d’apprentissage » que l’on avait pu déjà apprécier dans L’été 76 dont il a été rendu compte ici et restituera Rouen et Paris au début des années 80.

Il faut signaler également Un week-end en famille de François Marchand, au Cherche-Midi. Quand il ne joue pas aux échecs et n’écrit pas, trop rarement, d’acides chroniques pour Causeur, François Marchand est le spécialiste du roman court, aussi drôle que méchant. Un week-end en famille plaira beaucoup : c’est une variante moderne de Fantasia chez les ploucs où la première visite du narrateur en train de sombrer dans la psychose chez sa belle-famille, dans la région imaginaire de la Samouse, tourne au jeu de massacre.

Pour finir, provisoirement, il faut signaler la sortie d’Une âme damnée : Paul Gégauff l’essai biographique d’Arnaud Le Guern sur le scénariste préféré de Chabrol mais qui travailla aussi pour Godard ou le Barbet Schroeder de More, excellent écrivain et amateur de femmes qui fut assassiné par la sienne, en Norvège, pendant la nuit de réveillon 1983.

Bref, rien que de l’infréquentable pur sucre avec du style, de l’ironie et de la nostalgie. De la littérature, quoi.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Cherchez le blond
Next article J’irai voter dans votre circonscription
Jérôme Leroy est écrivain et membre de la rédaction de Causeur. Dernier roman publié: Vivonne (La Table Ronde, 2021)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération