Une vive émotion a saisi tout le landerneau antiraciste parisien lorsqu’il fut découvert qu’une application du I-Phone d’Apple permettait en un clic de savoir si une personne de l’espèce people ou assimilée relevait ou non d’une tribu issue de la lignée d’Abraham.

On précise même que ce logiciel est capable de faire la distinction entre les juifs entiers, les demis juifs, quarts de juifs et convertis. Je partage l’indignation des antiracistes patentés, mais pas leurs conclusions consistant à vouloir interdire ce genre de fouinage.

Je suggère, en revanche, que la curiosité malsaine de nos contemporains prêts à payer pour ce type d’information ne profite pas qu’à la firme fondée par Steve Jobs, ou à l’inventeur de cette « appli ». Il serait juste qu’une partie des recettes générées revienne aux personnes faisant l’objet d’une recherche en judéité, libre à elles de conserver ces sommes par-devers elles ou de les reverser à une association caritative de leur choix (juive de préférence).

Je précise que cette suggestion n’est pas une ruse pour ramener du pognon vers causeur.fr : il faudrait vraiment être débile pour aller vérifier sur son iTruc si Elisabeth Lévy, Marc Cohen, Gil Mihaely ou votre serviteur ne seraient pas, par hasard, des fidèles de l’Eglise catholique, apostolique et romaine.

Lire la suite