L’inénarrable Gérard Holtz nous a glacé le sang, hier, lors du direct de France Télévisions depuis les JO, en nous révélant un terrible cas de dopage décelé par les autorités sportives chez un judoka . Après avoir rassuré ses ouailles sur la nationalité du délinquant, qui n’était bien sûr pas français, Gérard a révélé au bon peuple le nom de l’abominable produit dopant retrouvé dans l’urine indigne du judoka américain Nicholas Delpopolo, 23 ans, arrivé 7ème du tournoi dans la catégorie des moins de 73 kgs le 30 juillet dernier. Il s’agit, nous dit Gégé de son air le plus pénétré, « d’acide 11-nor-delta-9-tétrahydrocannabinol carboxylique ».

Brrr, ce nouveau produit dopant au nom barbare a de quoi terrifier le pékin moyen, fût-il londonien. Mais les djeuns qui écoutaient ont dû tiquer : même nuls en chimie, ils savent tous que le tétrahydrocannabinol, plus connu sous son diminutif de THC est le principe actif des cigarettes qui font rire en plein cours de maths.

Un qui ne rigole pas, c’est l’infortuné judoka, qui a été a été exclu aussi sec des Jeux. D’après le CIO, « l’athlète a expliqué que son test positif était dû au fait qu’il avait consommé par inadvertance, avant de partir pour les Jeux Olympiques, de la nourriture contenant de la marijuana, ce dont il n’avait pas conscience ». Sans rire ?

Lire la suite