À l’issue des élections devant désigner le futur président du parti, François-Laurent Désiré Fillon a revendiqué pour lui la victoire totale alors même que son rival, Jean-François Avatars Multiples Copé, dénonçait des manœuvres frauduleuses et se proclamait seul et incontestable vainqueur. Cette situation fait craindre des affrontements entre les partisans des deux camps et laisse présager une situation chaotique dont pourraient profiter Jean-François Equilibre Cosmique M’Borloo, leader de la région centre et Marine Intransigeance Le Pen, qui pourrait tirer profit également de l’extrême confusion de la situation pour tenter un coup de force avec ses troupes installées en lisière de la droite conservatrice. Chacun attend avec impatience et espoir l’éclatement possible de l’ex-formation majoritaire, sachant qu’il y aura des places à prendre en cas de lutte fratricide.

Mais le plus attentif de tous, sans doute, à l’issue de ce conflit, ne peut être que l’ex-président et chef suprême autrefois incontesté Nicolas Sceptre de Puissance Sarkozy, plus connu encore de ses supporters sous le sobriquet « ohé, ohé, capitaine abandonné », qui a tout à gagner dans un affrontement qui le débarrasserait de ces deux anciens et encombrants lieutenants et lui permettrait d’attendre paisiblement que le carnage se poursuive pour se présenter sous les traits de l’aérienne providence voguant, tel l’Albatros gaullien, au-dessus des luttes de partis.

Dans l’immédiat, le HCR a tiré la sonnette d’alarme et rappelé le sort qui menace, en cas d’explosion de l’UMP, les dizaines de milliers de militants appelés à devenir des réfugiés politiques ou à mourir de désespoir. Le gouvernement français n’a pas encore fait savoir s’il envisageait, comme y appelle vivement le philosophe polycausal Bernard-Henri Lévy, à intervenir pour éviter la crise humanitaire. Interrogé sur la position de la France en la matière, François Hollande a simplement répondu : « mouf » avant de reprendre une part de flan. Vladimir Poutine a proposé pour sa part l’envoi d’observateurs afin de prévenir les irrégularités lors des prochaines primaires. Lionel Jospin a annoncé préventivement qu’il se retirait de la vie politique.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
co-anime le site http://idiocratie2012.blogspot.fr/co-anime le site Idiocratie