« Les capitalistes nous vendront eux-mêmes la corde avec laquelle nous les pendrons » a écrit fort justement Lénine en son temps pour souligner la logique profondément absurde, voire suicidaire, qui préside à l’idéologie du tout-marché. En attendant, ils font voler les avions dans lesquels nous allons nous écraser. Sans doute rendus furieux par la nature qui décidément fait ce qu’elle veut par l’intermédiaire d’un volcan islandais qui va paralyser peut-être durablement la circulation aérienne, voire nous renvoyer à l’âge de pierre, les voilà saisis par un délire prométhéen et commencent à faire voler, sans passagers néanmoins, des avions dans le nuage de cendre, au cas où ça passerait quand même. On conseillera aux compagnies aériennes et aux voyagistes de choisir, si ce genre d’expériences doit se prolonger, des pilotes polonais. Ils n’hésitent pas à s’y reprendre à trois ou quatre fois, y compris quand on leur donne des ordres mortifères, pour réussir leur mission.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Martin Terrier
est militaire.
Lire la suite