Home Brèves Semence sans OGM, mais néanmoins à risque…


Semence sans OGM, mais néanmoins à risque…

Un nouveau spectre hante l’Amérique : les voleuses de sperme. Ce n’est pas là une déclinaison du vampirisme, fort en vogue dans les séries TV, mais une nouvelle forme de chantage apparue aux USA, et qui finira donc fatalement par arriver chez nous.

Ainsi Joe Pressil, un Texan de 36 ans vient d’assigner en justice la clinique spécialisée dans la procréation médicalement assistée qui a aidé son ancienne conjointe à devenir enceinte. Selon la station KPRC-TV de Houston, il affirme que son ex a dérobé son sperme pour ensuite le confier tout frais aux éprouvettes de l’établissement hospitalier. « C’est une atteinte à ma personne, à mes convictions, à ma religion et tout simplement ma virilité », a précisé la victime à la station de Houston.

Auparavant, la mère avait donné naissance à des jumeaux et avait aussitôt poursuivi M. Pressil pour obtenir une pension alimentaire, qu’il a dû verser après que des tests sanguins eurent confirmé qu’il était bien le père des enfants.

Toujours selon M. Pressil sa petite amie est tombée enceinte de lui trois mois après leur séparation. D’après lui, elle avait toujours prétendu qu’elle était stérile.

M. Pressil a ajouté que son ex-conjointe insistait toujours pour qu’il enlève son préservatif juste après l’acte. Alors, si après les rapports que vous savez, votre copine exige que vous ôtiez illico le vôtre, eh bien méfiez-vous ! Mais ce n’est pas une raison non plus pour le garder trois semaines…


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Concurrents victimaires : prêts, partez !
Next article Lost in seventies
De l’Autonomie ouvrière à Jalons, en passant par l’Idiot International, la Lettre Ecarlate et la Fondation du 2-Mars, Marc Cohen a traîné dans quelques-unes des conjurations les plus aimables de ces dernières années. On le voit souvent au Flore.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération