photo : site officiel de Yannick Noah

Il fut une époque où l’identité ne sortait jamais sans sa pièce ; dans le meilleur des cas, celui qui vous la demandait était un employé des Postes. Maintenant, elle traîne dehors en permanence, c’est à se demander si elle a un toit.
Noirs, juifs, demi-Noirs, demi-juifs, musulmans, Arabes, Arméniens, Corses, Céfrans, Souchiens, Rebeus, Renois, les races et les couleurs fâchent toujours, même pudiquement périphrasées d’identité.

Lire la suite