Home Médias La tête à Dada


La tête à Dada

La tête à Dada

Montaigne était tellement sentencieux qu’il écrivit des choses aussi stupides que : “Il vaut mieux une tête bien faite qu’une tête bien pleine.” En réaction aux idioties montaignesques, le peintre Luigi Apatti – l’un des pires de sa génération – exécuta le tableau intitulé Il vaut mieux un lit bien fait qu’une couette trop pleine, puis, se ravisant, peint par-dessus ce repentir connu sous le nom de La tête à Dada.

Luigi Apatti, La tête à Dada. Huile sur toile, 1695. Maison de la literie, Neuilly-sur-Seine.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Oui à la loi Hadopi
Next article Auto-destruction
Raúl Cazals est un critique d'art d'origine cubaine. Très critique avec l'art en général, il prépare une "Historia del Arte en diez lecciones". Il vit en exil à Madrid depuis 1979, où il supporte tant qu'il peut les surfaces.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération