Home Brèves Et une pizza pour deux, une !


Et une pizza pour deux, une !

C’était la Une d’un récent numéro d’Aujourd’hui/Le Parisien arrivé avec un rien de retard en Grèce : « Comment gérer les fins de mois difficiles. » Dans un premier temps, on se dit que ce n’est pas mal que le dernier grand quotidien populaire français ne se comporte pas comme n’importe quel tabloïd de Murdoch et reste attentif aux vrais problèmes de ses lecteurs, davantage préoccupés, par exemple, par les 20% de hausse du prix du gaz en un an que par les histoires de fesses des people. En plus, ça rappelle à quelques mois des élections de 2012 que se faire élire avec des phrases comme : « Je serai le président du pouvoir d’achat » relevait tout de même du mensonge caractérisé.

Hélas, nous n’avions pas encore ouvert les pages intérieures : l’ensemble se résumait à des conseils pratiques tout à fait exaltants comme « prendre une pizza pour deux au restaurant » ou « profiter des périodes de promo. ». Finalement, il est là, le problème, dans cette soumission, cette intériorisation fataliste de contraintes dont on veut nous faire croire qu’elles sont la conséquence d’un phénomène naturel. Or une crise n’est ni un tsunami ni un tremblement de terre. Elle est le fruit d’une certaine vision de l’économie dont des hommes sont responsables et devraient avoir à rendre compte.

En attendant, si tu touches à ma moitié de pizza, t’es mort !


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Paris est une drôle de fête
Next article Oslo, la faute aux nouveaux réacs ?
Jérôme Leroy est écrivain et membre de la rédaction de Causeur. Dernier roman publié: Vivonne (La Table Ronde, 2021)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération