Propagation de variants du Covid-19, abattage de 15 millions de visons au Danemark pour combattre la circulation du virus, soupçons d’effets secondaires du vaccin chinois, vaccins-chimères aux effets inconnus, scénarios de reconfinement etc … L’avalanche de mauvaises nouvelles accroît de manière inouïe le sentiment de perte de contrôle, voire d’épouvante, des populations confrontées à la pandémie.


Sur fond de campagnes de vaccination à l’échelle planétaire, la découverte d’un cluster du nouveau variant anglais du Covid-19 à Marseille et de variants sud-africain et japonais, début janvier, a semé le désarroi en matière de prévisions sanitaires, alors que le bilan de la pandémie atteindrait déjà 1,9 million de morts de par le monde. Au Danemark, plus de 15 millions de visons d’élevage ont été abattus en masse en quelques semaines, afin de freiner la propagation du covid-19 et, comble de l’horreur, fin décembre 2020, la décision a été prise d’en exhumer 4 millions des fosses communes, car l’accumulation des carcasses en décomposition menaçait d’empoisonner les réserves d’eau potable du pays.

Alors que la Chine s’apprête à vacciner plusieurs millions de personnes contre le Covid-19 et reconfine quelque 20 millions de personnes dans trois mégapoles autour de Pékin, des incertitudes sont apparues concernant la qualité du vaccin mis au point par le groupe pharmaceutique chinois Sinopharm et soupçonné de provoquer jusqu’à 73 effets secondaires, comme l’a rapporté le quotidien britannique Daily Mail le 7 janvier dernier.

Ces doutes, immédiatement démentis en Chine, risquent de décevoir les personnes réticentes à se faire vacciner avec les vaccins de Pfizer et Moderna qui, par une technologie innovante injecten

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite