Je croise souvent Jean-Vincent Placé au marché, le dimanche matin, entre deux stands de poulet rôti et de légumes bio. À l’heure où je choisis ma barbaque chez l’excellent boucher-tripier italien, le sénateur EELV déambule en costume dans les allées, fier comme un coq… De manière générale, JVP aime se faire remarquer. Récemment, il avait encore fait un joli petit buzz grâce à un aveu pas banal pour un politicard.

Revenant sur son appel à manifester contre l’expulsion de Leonarda, adressé aux lycéens en octobre 2013, il avait confié le 2 mars dernier sur RMC : « Je m’étais lancé dans un propos complètement dé… décalé, parce que j’avais voulu suivre la position du parti (…). J’étais allé à une émission, j’avais raconté n’importe quoi. Et je m’en veux encore, parce qu’à un moment on se dit, bon, le parti pense ça, moi je vais raconter ça, comme ça je vais pas avoir des embrouilles avec les copains du parti. »


Quand Jean-Vincent Placé racontait « n’importe… par Lopinionfr

Dans la foulée de ce mea culpa plutôt franc, qui aurait pu laisser croire à des convictions en polystyrène, JVP devait trouver fissa un moyen de se refaire médiatiquement. En changeant de lunettes ? Pas assez voyant. En débarquant au marché Bastille en caleçon de bain hawaïen ? Bof. Non, JVP a fini par trouver une meilleure idée, avec la complicité de Marie-Claire. Pour la journée de la femme, le magazine que Leonarda ne doit pas lire souvent lui proposait de poser avec… une poule. Ce qui fut fait.

Jean-Vincent Placé poule Marie-Claire journée de la femme

Objectif ? « Attirer l’attention pour dénoncer toute forme de sexisme et de misogynie dans les différents corps de métier, dont la politique », a-t-il expliqué au Lab. Et de s’auto-congratuler : « Moi qui ai toujours été féministe et qui me bats pour la parité, j’ai trouvé que c’était un excellent moyen. » Ben oui, parce qu’au cas où ça ne vous empêcherait pas encore de dormir, JVP rappelle que « le monde politique est âgé et très masculin, ce sont des sexagénaires pas très ouverts ».

En quoi câliner un gallinacé pourrait-il bien aider les homo sapiens femelles à se faire une meilleure place dans ce monde phallocrate et machiste ? Simple : en octobre 2013, pendant que JVP appelait les lycéens à soutenir Leonarda dans la rue, la députée EELV Véronique Massonneau avait essuyé des caquètements peu amicaux dans l’hémicycle. De là à croire que Jean-Vincent chercherait à « attirer l’attention » sur sa solidarité avec les femmes de son parti plutôt qu’avec les filles de Roms expulsés…

Maintenant, on n’attend plus que la réaction des poulettes d’Osez le féminisme à la photographie de Marie-Claire.

*Photo : ZIHNIOGLU KAMIL/SIPA. 00681026_000006.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Lire la suite