À moins d’être affligé d’un esprit encore plus tortueux que le mien, auquel cas votre cas relève de SOS-Psy, il ne faudra chercher aucun lien caché entre les deux sujets abordés hier par Alain Finkielkraut et Elisabeth Lévy dans « L’Esprit d’escalier », leur émission d’actualité diffusée chaque dimanche midi sur RCJ et accessible en ligne sur le site de la radio. En effet, nos deux commentateurs se sont d’abord penchés sur les résultats des législatives israéliennes, après quoi ils ont évoqué le dernier film de Tarantino Django Unchained.

Le résultat du scrutin israélien a plutôt agréablement surpris nos interlocuteurs, qui redoutaient tous deux un net virage à droite, lequel aurait éloigné encore un peu plus la solution des deux Etats, qu’ils jugent incontournable.

En revanche, pas de bonne surprise côté western. Alain Finkielkraut, qui avait fort apprécié Pulp Fiction ou Jackie Brown, et qui ne goûte rien tant que le bon cinéma de divertissement n’a pas aimé, mais alors pas du tout ce Django-là: « Si l’on voulait tenir les archives du désastre, il faudrait faire une grande place au film de Tarantino et plus encore à sa réception enthousiaste ». Le reste est à l’avenant : ni l’un ni l’autre n’ont laissé au vestiaire les armes de la critique.

Ecouter « l’Esprit d’escalier »

Lire la suite